Partager :

Interviews

Derrière l'épaule de Laudec

Publié le 03/07/2020

Spirou vous a proposé de découvrir les vacances rêvées de Cédric, sa famille et ses amis, illustrées par des dessins inédits de Tony Laudec. Ce dernier vous raconte ici ses petits secrets de travail, et même parfois ses petits secrets tout court !

Image
Derrière l'épaule de Laudec
Body

Spirou t'a demandé de dessiner tes personnages en vacances. On imagine que pour toi, qui les as dessinés des milliers de fois, ce fut une promenade de santé !

Non. Car même si j'ai déjà dessiné des milliers de fois Cédric, Chen et tout leur entourage, je les retravaille souvent afin de ne pas tomber dans le travers de l'automatisme. Quand je dois par exemple dessiner Cédric en train de courir, je ne veux pas qu'il le fasse toujours de la même manière ! Tout dépend du scénario. On ne court pas de la même façon quand on est joyeux et quand on a peur, par exemple. C'est pourquoi mes personnages ont beaucoup changé tout au long des albums de Cédric.

Y a-t-il un personnage que tu aimes particulièrement dessiner ?

J'adore travailler les mimiques et les expressions du grand-père de Cédric. J'ai déjà essayé, comme Jacobs, de dessiner avec un miroir accroché face à mon bureau. Il paraît que cette technique permet de représenter au mieux les expressions des personnages en s'inspirant de son visage à soi. Ça marche aussi très bien pour dessiner les mains ! J'ai toutefois vite abandonné, ça ne me correspondait pas. Je préfère prendre à l'occasion des photos de mes mains dans des positions précises avec mon smartphone. Ou demander à ma femme de me prendre en photo de la manière qui m'arrange.

Les décors de Cédric sont-ils eux aussi inspirés de la réalité ?

Oui. Pour les dessins des rêves de vacances de Cédric, dans Spirou, j'ai par exemple dû représenter des palmiers. Ça ne se dessine pas au hasard ! Alors je suis allé chercher plusieurs photos de palmiers sur Internet, afin de comprendre comment "fonctionne" cet arbre. Dans le temps, je serais allé à la bibliothèque, d'où je serais revenu avec plein de bouquins. Pour ce qui est des décors habituels de Cédric, je les pioche un peu partout. Sa maison est par exemple inspirée d'une maison près de chez moi, que j'avais repérée en passant devant en voiture. Je fais énormément de photos, que ce soit pendant des balades ou durant mes vacances. Puis j'archive tout dans une base de données. On trouve aussi dans cette base des photos de mon propre salon, qui a par exemple inspiré celui de Christian ! Il faut penser à tous les détails, afin que les lecteurs se sentent immédiatement chez eux en se promenant visuellement dans Cédric.

Tout cela a un côté très méticuleux !

Je suis très très méticuleux. J'ai trois sauvegardes différentes de ma fameuse base de données, afin d'être sûr de ne jamais la perdre. Je classe également tous les scénarios de Raoul, depuis le tout premier, afin de pouvoir facilement m'y référer. Quant à mes planches, elles sont enfermées dans un coffre à la banque, afin qu'il ne puisse rien leur arriver ! Je ne les sors que pour les échanger avec des collègues dessinateurs, ou alors pour des expos sur mon travail ! 

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimez cet article ! Merci !

00:00 --:--