Partager :

Bonus articles

Profession : inventeur de petits métiers

Publié le 18/11/2022

Bonus articles

Avec Les petits métiers méconnus, Vincent Zabus réenchante le quotidien au gré de récits poétiques présentant des métiers aussi étonnants que le marchand de gros mots, le balayeur de regrets ou la restauratrice de souvenirs...
Rencontre avec un scénariste qui gagne à être connu !

Image
Les petits métiers méconnus - Illustration de Clérisse
Body

Pourquoi le nom du métier exploré dans chaque Petits métiers méconnus n'apparaît-il qu'à la fin du récit ?

C'est un jeu avec le lecteur... J'aimerais que ce dernier, en découvrant dans Spirou une nouvelle histoire, se dise, amusé : "Mais qu'est-ce qu'il a encore inventé, cette fois ?". Je glisse tout de même le nom du métier en cours de récit, dans un dialogue. Mais le rajouter à la fin me rassure, en termes de lisibilité, par rapport aux lecteurs les plus jeunes, afin que tout soit bien clair.

Tes histoires sont écrites et découpées comme des pièces de théâtre...

Quand je ne suis pas scénariste BD, je m'occupe d'une compagnie de théâtre. Il est donc inévitable que mes deux activités s'entremêlent. Ma conception visuelle est celle du théâtre. Quand j'écris, c'est comme si je me jouais une petite pièce dans ma tête. J'ai un mode d'écriture un peu particulier, puisque j'écris dans mon bain. Je me mets une planche en travers de la baignoire, avec un carnet et j'écris mes dialogues avant de me les réciter à haute voix.
 

Quels sont les auteurs qui t'inspirent, pour des histoires aussi tendres et oniriques que Les petits métiers ?

J'adore le romancier japonais Haruki Murakami, avec son style réaliste plein d'une étrangeté qu'il rend crédible sans jamais l'expliquer. Mais je me reconnais aussi dans le travail d'auteurs comme Fred, dont je relis régulièrement le Philémon. D'ailleurs j'ai appris il n'y a pas longtemps que Fred écrivait dans son bain, quand il manquait d'idées. Ça m'a fait plaisir !

Illustration de Clérisse

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimez cet article ! Merci !

00:00 --:--