Partager :

Interviews

Kox et Cauvin : 40 ans d'Agent !

Publié le 05/03/2021

Il y a 40 ans, sortait le premier album de L'Agent 212. Le n°30, "Descente de police", est quant à lui arrivé dans les bacs voici quelques mois. Une double occasion de parler avec Cauvin et Kox de leur personnage mythique ! Après une première partie dans Spirou, les auteurs vous livrent quelques secrets supplémentaires dans spirou.com.

Image
Kox et Cauvin : 40 ans d'<i>Agent</i> !
Body

Le moins que l'on puisse dire, c'est que L'agent 212 vous aura fait rencontrer des policiers...

Kox : Avec Raoul on a été invités à l'académie de police du Hainaut. Les policiers nous ont fait visiter la "salle du crime", c'était trop sympa ! Un autre jour, c'est le Musée de la police intégrée d'Etterbeek qui m'a prêté un costume de policier pour que je me déguise en Agent 212 ! On nous a également invités dans un commissariat pour une séance de dédicace. Les policiers, charmants, avaient tout décoré aux couleurs de L'Agent 212 ! C'est peut-être parce qu'ils savent qu'on ne se moque pas de la police. On est si loin de la réalité...

C'est sûr que votre agent est tout sauf crédible !

Kox : Ah mais ça, on le sait bien ! L'Agent a un costume et une fourgonnette des années 1950, ce qui ne l'empêche pas de vivre dans un monde avec des ordinateurs. Mais ni les personnages de la série ni les lecteurs ne se posent de questions puisque ça fonctionne ! Alors Raoul et moi ne nous posons pas de questions non plus.

Comment fais-tu pour créer un univers à la fois réel et complètement décalé ?

Kox : Je ne le fais pas exprès, je crois... J'utilise de la documentation, par exemple pour le commissariat où travaille l'Agent 212. Mais je simplifie tellement qu'à la fin je crée un univers qui m'est propre plutôt que de copier le vrai monde. Cela a des avantages, car ne pas coller au réel permet de faire ce que l'on veut sans choquer... Par exemple, quand je dessine l'agent tout nu je m'inspire du corps... d'un poulet ! Ainsi, cela ne révolte personne de voir un policier évoluer dans le plus simple appareil !

L'Agent 212

Pourquoi avoir donné à l'agent 212 un uniforme français plutôt que belge ?

Kox : Cet uniforme est français sans l'être. Je me suis inspiré de l'uniforme de Longtarin, mais aussi de celui du policier dans Boule et Bill. Roba avait d'ailleurs commencé par donner à ce dernier un uniforme belge avant de l'abandonner. L'uniforme français fait plus "policier", ce doit être grâce au képi ! L'Agent 212 va donc garder sa tenue au moins pour les 40 prochaines années !

Malgré sa longévité, L'agent 212 aurait pu s'arrêter...

Cauvin : L'Agent 212 n'a pas forcément été apprécié par tous les rédacteurs en chef de Spirou. Obtenir un premier album n'a pas été évident, et notre survie dans le journal n'était pas garantie ! À l'époque, la rédaction organisait régulièrement des référendums, qui permettaient aux lecteurs de classer leurs héros préférés. L'Agent 212 s'est retrouvé parmi les premiers, sur pas loin de 60 séries en lice ! Notre premier album est sorti peu après. Ce sont peut-être bien les lecteurs qui ont sauvé L'agent 212 !


L'Agent 212 - Déjà 30 albums disponibles en librairie.

En savoir plus

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimez cet article ! Merci !

1 commentaire

Membre Spirou.com
Prénom
Nina
Nina DALOISO
mar 09/03/2021 - 18:38

j'adore,vous pourrez faire un concoure pour en gagner SVP??????

00:00 --:--