Partager :

Interviews

BeKa et Munuera, une team unique au service des Tuniques !

Publié le 18/09/2020

Dans Spirou vous avez découvert "L'envoyé spécial", le tome 65 des Tuniques bleues, et vous voulez en savoir encore plus sur cet album réalisé par Munuera et le duo BeKa ? Ça se passe juste en dessous !

Image
BeKa et Munuera, une team unique au service des Tuniques !
Body

Jose Luis, parmi les "marques de fabrique" de Lambil, il y a le dessin des chevaux... A-t-il été simple de t'y atteler ?

Munuera : Dessiner le cheval et son cavalier, avec ce que ça implique de variétés de mouvements, est un pur plaisir. La représentation des chevaux fait partie des codes les plus notables de la BD humoristique franco-belge. Un cheval "franco-belge" n'a rien à voir avec un cheval de comics ou de mangas ! C'est Morris qui a jeté les bases de cette représentation (ce n'est pas moi qui le dit, mais Uderzo !). Peyo, Mazel ou encore Sandron, puis Salvérius et Lambil, ont prolongé la tradition.
 
Quelles sont les particularités des chevaux "made in Lambil" ?

Munuera : Le cheval, chez Lambil, a un long cou, un visage tendre, un grand poitrail, des pattes fines et une élégante banane sur la tête en guise de crinière. Je l'ai beaucoup analysé, en y ajoutant de subtiles variations à la Munu... Mais je voudrais tellement être capable de donner à mes chevaux toute la grâce de ceux de Maître Lambil !
 
A-t-il été simple, pour les scénaristes, de se mettre dans la peau de Cauvin ?

BeKa : Les Tuniques bleues sont devenus un "buddy movie", c'est-à-dire une histoire basée sur un duo de personnages aux caractères opposés, mais contraints de coopérer. Dans les BD de l'époque, les héros étaient plutôt complémentaires, comme Spirou et Fantasio ! Le buddy movie étant un genre que nous n'avions jamais abordé, il y avait une mise en difficulté intéressante. Munuera et nous voulions bien sûr rester dans l'esprit de la série, mais sans pour autant chercher à singer Cauvin. C'est cette articulation qui a été difficile à trouver. Nous avons relu pas mal de vieux Tuniques bleues sans toutefois nous y référer systématiquement lors de l'écriture. Nous voulions rester sur un ressenti plutôt qu'une structure précise, qui restera la marque de Cauvin.
 
Quels sont vos Tuniques bleues préférés ?

Munuera : J'ai découvert Les Tuniques bleues dans la version espagnole du journal Spirou,  Spirou Ardilla (ce qui veut dire "Spirou-écureuil"), ils n'avaient pas cherché loin ! Il y avait également quelques albums souples publiés en Espagne, à l'époque. Mon premier souvenir c'est "Du nord au sud" et "Les déserteurs". Mais mes préférés, ce sont "Rumberley" et "La prison de Robertsonville".
 
BeKa (Bertrand) : Les Tuniques bleues est une série que j'ai beaucoup lu, enfant. Elle m'emportait dans un univers dans lequel il était possible de s'imaginer vivre des aventures aux côtés des deux héros. On pouvait "jouer" à être Blutch et Chesterfield... Un album préféré ? Peut-être "Black Face", autant pour l'histoire de Cauvin que pour les dessins de Lambil !

Les Tuniques bleues, tome 65, "L'envoyé spécial" - disponible en librairie le 30 octobre.

Feuilleter la BD

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimez cet article ! Merci !

1 commentaire

tibal
mar 22/09/2020 - 11:11

Franchement, j'ai lu les tuniques bleues, il y a 15 ans et j'avais stoppé comme la plupart des BD franco-belges. Ça me donne envie de m'y remettre avec un dessin plus moderne mais qui reste fidèle ! 

00:00 --:--